Qu’est ce qu’une émotion ?

Que ce soit chez nous ou chez les autres, les émotions sont présentes partout. Si je devais résumer en quelques mots imparfaits, pour moi une émotion est “une organisation de l’esprit dans la recherche d’un objectif”. Cette vision recherche davantage l’aspect dynamique des émotions. La mise en mouvement est une composante essentielle de l’émotion. Ce mouvement prend toujours place dans notre esprit, mais parfois il ne transparaît pas dans notre manière de bouger.

Prenons un exemple simple pour saisir la dynamique derrière les émotions. Imaginons un enfant en été, il est avec ses parents, ils passent devant un glacier, l’enfant exprime alors son désir d’une glace à la pistache.

Différentes situations peuvent alors se produire :

  • Ses parents lui refusent sa glace à la pistache. L’enfant se retrouve alors face à ‘un obstacle’ qui l’empêche d’atteindre son objectif. L’émotion de la colère va alors s’exprimer en lui. La colère a alors vocation à mobiliser les ressources de l’enfant pour traverser ce qui lui fait obstacle. Bien sûr, il existerait pléthore de manière de réagir. Par exemple, il pourrait tapper du poing, grommeler, hurler, confronter ses parents.
  • Ses parents acceptent de lui offrir une glace à la pistache mais le glacier n’a plus de pistache. L’enfant se retrouve alors dans l’impossibilité de réaliser son objectif, un vide est créé. La tristesse survient alors. Il n’est plus question d’affronter mais de constater le vide créé et de chercher autour de soi à le remplir. 
  • Ses parents acceptent de lui donner une glace mais lui donnent une glace au citron à la place. Là, l’enfant se retrouve dans une situation où nous le forçons à accepter quelque chose qui n’est pas son objectif. Le dégoût sera alors une réponse qui lui permettra d’utiliser ses ressources pour repousser l’objet non désiré.
  • L’enfant obtient sa glace à la pistache. C’est parfait, l’enfant obtient l’objet désiré. La joie va alors être un moteur essentiel pour apprendre la stratégie utilisée. Grâce à cet apprentissage, l’enfant pourra obtenir plus facilement des glaces à la pistache. 

Dans le cas de la peur, difficile de la trouver dans cet exemple. Je considère que la peur est déclenchée dans une situation où nous sommes menacés dans notre intégrité. Cette intégrité est à la fois physique et psychique, je rentrerai bien plus en détail dans les nuances de la peur. Dans notre exemple, il faudrait imaginer que le glacier vienne menacer de mettre du poison dans la glace. A ce moment, il y aura un mouvement de recul et mobilisation de notre être pour nous défendre, c’est la dynamique de la peur.

J’ajouterai une dernière presque émotion, la surprise. Elle se produit quand quelque chose se déroule autrement que comme anticipé. D’une part je la considère comme une émotion car elle va créer une dynamique pour rechercher en soi la meilleur manière de réagir face à cet inattendu. D’autre part je ne la considère pas comme une émotion car contrairement aux autres dynamiques créées, la surprise n’a pas vocation à ‘rester’. La surprise est une dynamique qui cherche à créer une nouvelle dynamique plus adaptée, elle sera alors souvent suivie d’une autre émotion.

J’ajoute ici que la dynamique émotionnelle prend fin dès que la situation générant cette dynamique prend fin. Il existe trois grandes manières de l’atteindre : Soit notre objectif est accompli et l’émotion n’est plus nécessaire; soit nous changeons notre objectif et l’émotion en devient caduque; soit nous venons modifier notre manière de réagir face à l’ancien déclencheur émotionnel.

Existe-il une liste exhaustive des émotions ? En considérant que les émotions sont simplement une certaine mise en mouvement psychique; peur, colère, tristesse, joie ne sont que des mots limités. Il est tout à fait concevable qu’une situation vienne solliciter une réaction mixée de peur et de colère. Voir je me demanderai bien pourquoi nous devrions nous limiter à ces quelques possibilités de réactions ?

Voilà pour une description rapide de ce que je perçois des émotions. Je serais très curieuse de découvrir les vôtres. Il est extrêmement commun de considérer les émotions comme une pièce centrale de notre fonctionnement humain. 

L’idée importante est de savoir se questionner sur comment vos émotions fonctionnent pour vous. A ce moment vous pourrez en être plus familier. Car quelque soit la grille de lecture, mieux connaître comment fonctionne vos émotions vous amènera à coup sûr à un meilleur équilibre intérieur. Quand vous savez comment se manifeste la colère, vous saurez aussi l’exprimer différemment ou la conclure plus tôt. De même, connaître son fonctionnement émotionnel permet de mieux jongler de l’une à l’autre pour obtenir davantage ce qui nous intéresse.